Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 3 Nov, 2011 dans Big Brother

La répression civile utilise maintenant deux nouvelles technologies

(Source : Gizmodo + Gizmodo via Les moutons enragés)

La police du Texas s’offre un drone de surveillance, mais pas que…

A Conroe, au Texas, la police a reçu un beau joujou.

Mais sous ses airs d’hélicoptère RC, cet appareil est en réalité un drone de surveillance qui à terme pourrait être armé d’un taser notamment.

Dans le comté de Montgomery, au Texas, les policiers vont continuer à manger des donuts tranquillement. En effet, grâce à leur nouveau drone, ils pourront désormais surveiller la ville depuis leur bureau et appréhender les malfrats derrière un écran. Il faudra cependant venir rammaser les morceaux après avoir ouvert le feu ou lancé une décharge de taser.

Conçu par Vanguard Defense, cet hélicoptère peut être piloté à distance puisqu’une caméra est installée à l’avant de l’appareil. Par ailleurs, il est équipé d’un détecteur de chaleur infrarouge, d’un GPS mais il est aussi capable d’embarquer des armes. Le Sheriff s’en réjouit puisque cela devrait permettre à ses officiers de courir moins de risques et de moins courir tout court.

Evidemment les habitants de la région ne sont pas ravis de voir ce drone débarquer. Et on les comprend, car désormais ils peuvent dire adieu aux bains de minuit dans la piscine, aux séances de bronzage intégrale dans le jardin ou à tout autre activité embarrassante.

George Orwell nous avait pourtant dit que ça arriverait. [Endgadget]

 

Impossible d’échapper à ce nouveau radar

Continuons notre série Big Brother du jour. Après l’hélicoptère de surveillance de la police du Texas, voici un nouveau radar automatique très perfectionné.

Baptisé Cordon, ce système affiche instantanément la vitesse et l’immatriculation d’une dizaine de véhicules en même temps.

Cordon est capable de suivre simultanément 32 véhicules répartis sur quatre voies. Il analyse ainsi chacun d’entre eux et peut donc fournir en plus d’un plan large, une image en gros plan avec la vitesse et l’immatriculation d’un conducteur qui aurait dépassé les limitations imposées.

Fonctionnant de jour comme de nuit, il est aussi très compact et peut ainsi être installé sur des panneaux de signalisation, le rendant quasiment indétectable par les automobilistes. Enfin pour ce qui est du stockage des données, Cordon peut évidemment être synchronisé à une base de données centrale via un réseau sans fil.

A priori, ce nouveau radar ultra perfectionné devrait être déployé sur les routes nord-américaine d’ici début 2012 et pourrait rapidement devenir l’innovation technologique la moins appréciée des conducteurs. Mais Cordon n’a pas vocation à être aimé de toute façon.

Partager cet article :