Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 15 Sep, 2011 dans Big Brother

France : une garderie équipe ses enfants de puces RFID

(Source : Tom’ Guide via SOTT)

Une garderie va équiper dès l’année prochaine les enfants qu’elle accueille d’une puce RFID. Elle permettra de surveiller leur déplacement.

 

Ce sera une première française et même européenne pour cette garderie parisienne. Dès l’année prochaine, elle fournira aux enfants dont elle s’occupe des vêtements embarquant une puce RFID. Grâce au signal radio les enfants pourront être suivis dans leurs déplacements au sein de l’enceinte : « Nous installerons des sondes un peu partout dans la garderie pour établir une cartographie complète du lieu. Grâce à la puce portée par chaque enfant, il sera possible de savoir instantanément si l’un d’entre eux quitte la garderie. La direction de la garderie sera immédiatement alertée, tout comme les parents, par SMS sur leurs téléphones portables », explique Patrick Givanovitch, PDG de l’entreprise Lyberta, conceptrice du projet.

 

Une forte opposition

Un tel bouleversement dans le mode de fonctionnement des crèches ne se fait pas sans opposition. Dominique Ratia-Armengol, présidente de l’Association nationale des psychologues de la petite enfance, pense que « l’idée est tout simplement effrayante ». « Enfermer les enfants dans une cage virtuelle, c’est créer des conditions de méfiance et d’angoisse inutile face à un danger qui n’existe pas. C’est également déresponsabilisant en coupant les liens avec les adultes à l’écoute et formés pour éduquer et établir une relation de confiance avec eux », complète-t-elle.

Les syndicats sont également du même avis. Pour Maria Da Costa Pereira, auxiliaire de puériculture à Paris et responsable syndicale CGT  : « C’est la porte ouverte à des économies énormes de personnel au détriment d’une relation humaine essentielle avec des adultes professionnels. D’autant qu’il n’y a pas besoin de sécuriser électroniquement des garderies qui sont déjà des lieux fermés et absolument sans risque de fugue ».

Partager cet article :