Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 27 Nov, 2012 dans Big Brother

Facebook veut croiser les données des utilisateurs pour « améliorer la qualité des publicités »

(Source : Express.be)

C’est ce que rapporte le journal Le Monde. Mercredi dernier, les utilisateurs de facebook ont reçu un e-mail concernant des suggestions de modifications des règles de confidentialité et ce, pour améliorer l’expérience et la qualité de ses publicités.

Après de mauvais débuts en bourse, Facebook s’oriente naturellement vers la publicité pour augmenter ses revenus, argumente Zébulon.fr.

Ainsi, Facebook pourrait, grâce à ce changement, cibler davantage la publicité selon les habitudes de l’utilisateur. Le réseau social voudrait maintenant croiser nos données avec celles des annonceurs et affiliés en analysant, par exemple, les actions de l’utilisateur sur des publicités, sur Facebook ou sur un autre site Internet. 

« Nous obtenons parfois des données par le biais de nos filiales, partenaires, clients publicitaires ou d’autres tiers. Ces données nous permettent de diffuser des publicités plus pertinentes, de mieux comprendre la façon dont les gens utilisent Facebook et, de manière générale, d’améliorer les services que nous proposons. Par exemple, un annonceur peut nous indiquer que vous avez répondu à une publicité sur Facebook ou sur un autre site afin de nous aider à mesurer l’efficacité de ces publicités, et donc d’en améliorer la qualité ». Les suggestions de modification de la politique d’utilisation des données concernent « également des modifications visant à fournir des descriptions plus détaillées de nos pratiques ».

Par ailleurs, Facebook a annoncé la suppression du système de vote par les usagers de ces règles de confidentialité, mettant ainsi un terme à son expérience de démocratie participative. « Les commentaires que nous recevons de votre part nous sont très précieux, mais le mécanisme de vote a créé un système qui privilégie la quantité de commentaires par rapport à la qualité de ces commentaires », a expliqué Facebook dans un communiqué. Dorénavant, les utilisateurs pourront contacter les responsables de Facebook via un formulaire. Leus remarques seront sélectionnées et le réseau social y répondra dans une séquence vidéo.

L’autorité de la protection de la vie privée irlandaise s’est dite inquiète de ces modifications. « Des clarifications supplémentaires urgentes de la part de Facebook » ont été exigées. Les régulateurs irlandais de la vie privée dans l’Union européenne estiment que ces changements « requièrent un consentement spécifique des utilisateurs européens », rapporte Bloomberg. Des associations de consommateurs des pays nordiques considèrent trop intrusifs les « statuts sponsorisés » qui s’affichent dans les fils d’actualités des utilisateurs. Facebook a pour sa part expliqué que pour éviter ces messages publicitaires, il suffisait de modifier les paramètres du compte.

Partager cet article :