Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 3 Fév, 2012 dans Big Brother

Bienvenue à Gattaca : la machine qui décode votre génome à grande vitesse

(Source : Basta!)

C’est une machine pas plus grande qu’une photocopieuse, qui permet de décoder l’ensemble du génome d’une personne en deux heures et pour moins de 1 000 dollars, selon son fabricant. Ion Proton Sequencer, cet appareil qui décrypte les trois milliards de « paires de base » du génome humain grâce à des puces électroniques, a été présenté au Forum économique mondial de Davos. Son créateur, Jonathan Rothberg, est directeur général de l’entreprise états-unienne de biotechnologie Ion Torrent Systems, filiale de la société Life Technologies.

L’appareil doit aider les équipes médicales à poser un diagnostic beaucoup plus rapidement qu’aujourd’hui – le séquençage de génome prend actuellement une semaine environ. Et même de prévoir de futurs problèmes de santé (Parkinson, cancer, anévrismes…) grâce à l’analyse de l’ADN des patients en un temps record. À Davos, Jonathan Rothberg a estimé que son invention apportait un changement aussi important que le passage de l’ordinateur occupant toute une salle au PC individuel. Et prédit que la taille de l’appareil pourra être encore réduite, pour être un jour transportable à la main. Voilà pour le côté positif.

Problème : cette machine « simple d’utilisation » et « low cost », comme le vante son fabricant, ouvre la voie à une généralisation du séquençage ADN, avec tous les risques et dérives possibles liés à la découverte de prédispositions génétiques. Un marché sur lequel travaillent déjà les compagnies pharmaceutiques, qui produisent de plus en plus de médicaments ciblant des variantes génétiques particulières. Cette généralisation pose aussi la question de l’accès aux résultats du séquençage – compagnies d’assurance ou employeurs ayant un intérêt patent à connaître certaines prédispositions génétiques. Avec peut-être bientôt le séquenceur « de poche », permettant de lire le génome d’une personne à son insu, à partir d’un cheveu ou de quelques cellules ? Bienvenue à Gattaca…

Partager cet article :