Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 6 Nov, 2011 dans Présence

Les Américains veulent se faire mentir au sujet des ovnis

(Source : Le Monde)

Dans le désert du Colorado, près d'une tour d'observation d'ovnis, une statue d'Extraterrestre laissée par des visiteurs. | Kevin Moloney/The New York Times-REDUX-REA

 

ILS FONT ÇA COMME ÇA ! – Sur le site Web de la Maison Blanche, des milliers de citoyens demandent au président Obama de lever – enfin ! – le secret sur les Extraterrestres.

Commentaire :
Demander au gouverne/ment la vérité est une merveilleuse démonstration de dissonance cognitive.

 

LA MAISON BLANCHE EST BIEN EMBARRASSÉE

Début septembre, elle a lancé une vaste opération portes ouvertes virtuelle encourageant les Américains à faire part de leurs interrogations directement à Barack Obama. Chacun peut désormais adresser ses réclamations sous forme de pétition grâce une page dédiée sur le site de la présidence, appelée We the people (« nous le peuple« ). Seules les requêtes réunissant au moins 25 000 signatures en un mois ont droit à une réponse. A son lancement, il n’en fallait que 5 000 mais, face à la multiplication des demandes, le seuil a été relevé. En octobre, parmi les 160 pétitions en lice, celle qui demande au gouvernement de reconnaître l’existence des Extraterrestres a reçu le soutien de près de 12 000 personnes.

Mise en ligne le 22 septembre par un mordu de paranormal, Stephen Bassett, à la tête d’une organisation réclamant la « fin de l’embargo sur la vérité », elle s’est hissée à la vingtième place (la première revient à la légalisation du cannabis). Un autre texte, exigeant la divulgation immédiate de toutes les données concernant les communications engagées avec les Extraterrestres, a rassemblé plusieurs milliers de signatures. Insuffisant encore pour obtenir une réponse. Mais le nombre de pétitionnaires augmente chaque jour.

Cette insistance à interpeller le président sur la question des ovnis n’est pas si surprenante : deux Américains sur trois sont convaincus de l’existence des fantômes et des Extraterrestres.« Les études indiquent qu’ils sont de plus en plus nombreux à y croire, insiste Stephen Bassett. Les documentaires de la chaîne Histoire, les séries télévisées, les films… Les industries du divertissement alimentent cette curiosité autant qu’elles y répondent. Les gens sont en droit de savoir. Ils sont capables d’encaisser la vérité. Ils attendent depuis longtemps. »

Commentaire :
Et c’est bien là le drame dans lequel nous nous noyons de plus en plus chaque jour : les gens attendent la vérité. Soyez certain qu’elle ne viendra pas à vous sur un plateau d’argent. Comme le veut le dicton : « Si vous croyez qu’il y a des repas gratuit dans l’Univers, c’est que vous êtes le repas. » La vérité sur le sujet existe et elle se trouve. Nombre de chercheurs sérieux y ont dédié leur vie (Richard Dolan, David Jacobs, Karla Turner pour ne nommer que ceux-là) et l’information est largement accessible à quiconque (bien qu’enterrée sous une pile de désinformations). La montagne ne viendra pas à vous, vous devez aller à elle.

 

À L’ORIGINE DE L’OVNI-MANIA AMÉRICAINE

L’affaire Roswell, en 1947 : un objet non identifié s’était crashé au Nouveau-Mexique. « Elle a été classée top secret, le gouvernement s’est tu, les esprits se sont emballés et, au fil du temps, les Américains ont bâti de nombreuses théories fondées sur l’idée de conspiration », explique Brian Cronk, professeur en psychologie à l’université du Missouri. En 1996 déjà, un sondage révélait que plus de 70 % des Américains pensaient que Washington leur cachait la vérité.

Commentaire :
Infantilisation 101. Voyez comment on ridiculise une réalité qui coexiste avec nous depuis la nuit des temps : « les Américains ont bâti de nombreuses théories fondées sur l’idée de conspiration » et « deux Américains sur trois sont convaincus de l’existence des fantômes et des Extraterrestres ». Quelle profondeur, cette pensée unique!

Jusqu’à présent, deux requêtes ont été entendues par la Maison Blanche : la première demandait au gouvernement d’aider les étudiants à éponger leurs dettes et la seconde réclamait une politique plus  » juste  » de l’impôt. Deux conseillers du président, l’un sur les questions liées à l’éducation, l’autre sur les questions économiques, ont pris leur plume. Reste à savoir qui, au 1600, Pennsylvania Avenue, est spécialiste des Extraterrestres…

Commentaire :
Les spécialistes sur le sujet ne résident pas à la Maison Blanche…

Partager cet article :