Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 21 Sep, 2011 dans Présence

Flashback – Des astronautes américains révèlent leurs rencontres avec ce qui pourrait être des extraterrestres [en route vers et sur la Lune]

(Source : NewsOfTomorrow.org – Archives DVD)

Depuis des années des rumeurs persistent à propos de ce que les astronautes – les plus susceptibles de garder le silence au sein de la hiérarchie militaire – auraient rencontré sur la Lune.

Par Peter Tremblay

Selon le débriefing technique d’Apollo 11, Amstrong, Edwin, « Buzz » Aldrin et Michael Collins rapportent une rencontre avec un OVNI cylindrique avant même d’alunir. Le journaliste américain Jim Marrs a présenté sur CNN-Larry King Show- un rapport officiel d’Aldrin attestant une rencontre extraterrestre. Selon lui Aldrin déclare « La première chose inhabituelle observée, est apparue lorsque nous étions non loin de la Lune. C’était d’une taille considérable. » Aldrin ajoute que l’équipage d’Apollo a d’abord pensé que l’objest en question était le satellite Saturne 4, mais il précise « Nous avons appeler la base qui nous a dit que le S-IVB était à 6000 miles plus loin. »

Aldrin décrit l’OVNI comme un cylindre alors qu’Amstrong, lui, déclare « C‘était vraiment comme deux anneaux Deux anneaux solidaires. » Collins, lui, confirme qu’il s’agissait d’une forme cylindrique, ajoutant « C’était apparemment un cylindre. Mais lorsqu’on on changeait le point de vue du sextant, ça prenait la forme d’un livre ouvert. Vraiment bizarre. » Mais les évènements les plus étrange arrivèrent une fois sur la Lune.

Selon une dépêche de l’Associated Press du 20 Juillet 1969 publiée dans le San Berdardino Sun-Telegram, les astronautes auraient vu d’étranges lumières dans un cratère près du point d’alunissage. Au terme de leur première exploration lunaire, Armstrong décrit une mystérieuse lumière émergeant du cratère Aristarchus, localisé au nord de leur capsule. « On aurait dit un genre de lumière fluorescente. La zone du cratère était brillante. », rapporte-t-il.

« La zone est assurément plus brillante que tout ce que j’ai pu voir. Ce n’était pas à proprement parler coloré. Simplement étrangement brillant. », confirme Aldrin. Deux astronautes ayant apparemment rompu avec leur hiérarchie, Dr. Edgar Mitchell et Gordon Cooper, le 19 Juillet 1991, au Oprha Winfrey Show affirmaient que toutes nos connaissances à propos du phénomène OVNI n’ont pas été à ce jour révélées. Mitchell ajoute en 1996 « Je n’ai pas eu pour ma part de contact direct. Mais j’ai eu durant ma carrière l’opportunité de rencontrer des personnes de trois pays différents qui, au sein de leur activité officielle, affirment avoir eu des contacts avec des êtres extraterrestres. »

Jim Marrs ajoute : « Mitchell a catégoriquement affirmé que certains appareils militaires utilisent une technologie dérivée d’appareil extra-terrestres récupéré par l’armée américaine. » Cooper, dans une lettre de 1978 lu à l’ONU durant une conférence sur le phénomène OVNI déclarait : « Je crois que ces véhicules extraterrestres et leur équipage visite notre planète depuis d’autres galaxies-ce grec à une avancée technologique en comparaison avec la nôtre. »

Cette même année, Cooper écrit une lettre à l’ambassadeur de l’ONU à Grenade demandant la création d’un bureau d’étude du phénomène OVNI au sein des Nations Unies. Dans sa lettre, Cooper précise « Il est indubitable que les organes officiels répugnent à traîter la question en raison de la multitude de témoignages fantaisistes et de preuves fabriquées par des personnes cherchant le profit. Néanmoins il existe un petit groupe d’astronautes et de militaires, dont je fais partie, qui travaillent sur le phénomène OVNI parcequ’ils en ont tous eu l’expérience et cherchent à le faire avec précaution et sérieux. »

Cooper fait mention d’un OVNI apparemment au sol observé a la base aérienne d’Edwards le 2 Mai 1957. En 1993, Cooper raconte l’incident : « J’avais une équipe en charge de prendre des clichés d’un système de surveillance en dehors du lac asséché-nous étions là, prenant des photos l’ensemble de l’installation quand quelques un de mes hommes sont venus me signaler un OVNI, une petite soucoupe, qui se dirigeait droit vers eux, s’était posée a à peu près 50 yards-et lorsqu’ils ont voulu s’approcher pour prendre une meilleure image de l’engin, il s’est elevé et a disparu rapidement. Alors j’ai du suivre la voie militaire classique. J’ai du chercher le protocole administratif pour produire un rapport là-dessus, ce que j’ai fini par faire, et on m’a immédiatement demandé d e développer les films incriminés pour les expédier à Washington-ce que j’ai fait. Et c’est la dernière fois que j’ai entendu parlé de ces films. »

Marrs note « en dépit des démentis à propos d’organes secrets gouvernementaux en charge de l’étude OVNI, on ne trouve aucun trace officielle concernant cet incident. Bien qu’il soit indexé au sein du Pojet Blue Book, le rapport original et les photos n’y figurent pas. »

Cooper, fut sélectionné, deux après cette observation, pour la mission Mercury. En 1996, il déclarait ne pas avoir d’explication rationnelle pour cette expérience. Lorsqu’on lui demande ce qu’il pense des OVNI il ajoute Eh bien, je pense simplement qu’il s’agit de personnes qui viennent de très loin pour nous rendre visite.

Steve Omar, un autre journaliste et chercheur, indique que J.Allan Hynek (qui a enquêté sur les OVNI pour le compte de l’US AirForce), le Major Donald Keyhoe, Timothy Good (dans son livre Above Top Secret) suggèrent le secret le plus stricte à propos des phénomènes extraterrestres et OVNI. Un des plus grands experts de la question, Christopher Kraft, qui fut directeur de la base de la Nasa à Huston, durant les missions Apollo Moon, a révélé les conversation suivantes après avoir quitté son poste :

Les astronautes Neil, Amstrong et Aldrin parlent depuis la Lune : « Ces choses sont gigantesques. Non, non, non.il ne s’agit pas d’illusion optique. Personne ne croirait un truc pareil. »

Mission Control (base de Huston) : Qoui ? Que se passe-t-il bon dieu ?

Astronautes : Ils sont là sous la surface

M.C. : Qu’ est-ce qui est là ? Émission interrompue.interférences-contrôle appelle Apollo II

A. : Nous avons vu des visiteurs. Ils étaient là juste à côté , observant les instruments.

MC : Veuillez répéter vos dernières coordonnées.

A. : J’ai dis qu’il y avait d’autres appareils spatiaux. Ils étaient alignés de l’autre côté du cratère.

MC : Veuillez répéter.

A. : Laissez nous vous donner l’orbite.de 625 à 5..relais automatique connecté.. Mes mains tremblent tellement que je ne peux rien faire.

MC : Avez-vous filmé quelque chose ?

A. : Filmer ça ? Mon Dieu si seulement ces satanées caméras avaient pu prendre quoi que ce soit.quoi d’autre ? Je n’ai pas de film sous la main. Trois clichés à peine de ces soucoupes-quoi qu’il en soit ce sont-elles qui ont détruit le reste du film.

MC : contrôle-êtes vous toujours sur votre trajectoire ? L’OVNI est il toujours en vue ?

A : Ils se sont arrêtés plus loin. Ils nous observent pour l’instant.

MC : Les miroirs, les miroirs.les avez-vous mis en place ?

A : Oui, ils sont bien placés. Mais quoi que ce soit, ils sont capables de revenir pour les enlever. »

Un autre rapport, non confirmé celui-ci, présenté également par Omar relate qu’’Aldrin, juste après l’alunissage et l’ouverture de la porte de la capsule, aurait rencontré un être étherique qui l’observait. Kraft quant à lui ajoute qu’il existait une fréquence officielle entre la Lune et la base de Huston, mais également une fréquence confidentielle. La conversation ci-dessus aurait eu lieu durant une mystérieuse coupure de communication de 2 minutes sur la fréquence officielle. Pour le prouver il ajoute qu’une centaine d’opérateurs radio civiles équipés de matériel adéquat ont séparement rapporté avoir capté cette conversation entre Huston et la base lunaire.

« Les opérateurs radio soviétiques l’ont aussi captée puis publiée à Moscou. Un autre mystérieux message radio depuis la Lune a été retransmis sur la télévision publique française une fois puis censuré après analyse. Cette transmission était apparemment emise dans un langage clairement extraterrestre. », ajoute Omar. Le fameux historien Robert Charroux a publié cette transmission supprimée par le gouvernement américain. Il s’agissait d’un message de l’astronaute américain Worden à l’attention de la Nasa-un expert en linguistique n’a pas été capable de le traduire.

 

Source : http://www.agoracosmopolitan.com/home/Frontpage/2007/09/07/01749.html

Partager cet article :