Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 6 Oct, 2011 dans Feux célestes

Pluie de météorites le 8 octobre

(Source : Le blog de l’étrange + Ciel et Espace)

Pour ceux comme moi qui aime l’astronomie et qui aime avoir les yeux dans les airs au lieu du niveau du plancher des vaches, vous aurez la chance de voir un spectacle très intéressant ce 8 octobre.

Ces météorites devraient donner un spectacle équivalent à ceux des perséïdes cet été. 21P Giacobini-Zinner ou Comète Giacobibi-Zinner est le nom du responsable! Notre belle boule bleu passera dans la poussière et autres roches laissée par la comète après son passage autour du Soleil.

Elle fut découverte le 20 décembre 1900 par Michel Giacobini, à Nice. Elle était dans la constellation du Verseau. Deux passages plus tard dans notre système solaire l’Allemand Ernst Zinner à Bamberg, la revit alors qu’il observait des étoiles variables près de Beta Scuti le 23 octobre 1913.

Elle est le corps parent de la pluie des météores des Draconides (appelées aussi les Giacobinides).

Des simulations informatiques laissent penser que cette pluie de météores devrait être assez intenses pendant deux périodes (heures françaises) : 19h00 et 22h00. Avec la Lune dans le ciel il se peut que la vue de ces météores soient un peu difficile.

Pour vous aider à vous situer dans le ciel ces pluies de météores devraient jaillir de la constellation du Dragon (d’où le nom de Draconides), haute sur l’horizon nord-ouest en début de nuit.

Pour ceux restant au Québec il fera encore jour, ce qui nous empêchera de voir les deux pics d’activités. Peut être aurons-nous la chance tout de même de voir quelques draconides.

 

Grosse pluie d’étoiles filantes ce week-end

Une pluie d’étoiles filantes – la plus intense depuis une dizaine d’années – aura lieu ce samedi 8 octobre 2011. Des centaines de météores par heure sont attendus pendant la nuit, avec deux averses particulièrement intenses à 19 h et 22 h, heure légale, selon les récentes estimations de l’IMCCE.

 

600 météores par heure!

Six cents étoiles filantes par heure devraient strier le ciel pendant les deux pics d’intensité. Elles seront dix fois plus nombreuses que celles visibles en été pendant les Nuits des étoiles.

Pour les observer dans des conditions idéales, choisissez un site éloigné des lampadaires, avec une vue bien dégagée sur le ciel – en particulier sur toute la moitié nord de la voûte céleste.

Les traînées lumineuses sembleront provenir de la constellation du Dragon, d’où le nom de Draconides donné à ces étoiles filantes.

Leur origine est liée au passage annuel de la Terre dans un nuage de poussières célestes. C’est la façon dont notre planète coupe l’orbite de ce nuage qui décide de l’intensité des Draconides.

Cette année est exceptionnelle : les Draconides ne seront pas aussi intenses avant une quarantaine d’années. Malgré la présence de la Lune et une prévision météo peu engageante, sortez et regardez le ciel samedi soir avant minuit – par exemple sur l’un des sites prévus à cette occasion par l’Association française d’astronomie.

Et pour en savoir plus, reportez-vous à notre article dans le numéro d’octobre de Ciel & Espace, actuellement en kiosque.

Partager cet article :