Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 19 Fév, 2012 dans Feux célestes

Observez l’insolite comète Garradd

(Source : Ciel & Espace)

La comète Garradd, photographiée le 12 février. Crédit : Michael Jager.

Par un effet de perspective surprenant, la comète Garradd est actuellement observable avec deux queues orientées dans des directions opposées à 180°. Cette boule de neige sale de quelques kilomètres de diamètre, sublimée par le Soleil, joue les illusionnistes en déployant ces deux jets de matière sur des millions de kilomètres. En réalité, l’angle entre les deux queues est plus faible et forme un V. Dans la situation actuelle, c’est comme si nous observions ce V par « en-dessous ».

 

Deux queues sous le vent solaire

L’une des deux queues, légèrement bleutée, est constituée de gaz. Celui-ci, très léger est soufflé par le vent solaire et s’oriente donc en direction opposée de notre étoile. Si bien que lorsqu’une comète s’éloigne du Soleil, elle précède l’astre sur sa trajectoire. Actuellement la queue de Garradd est plutôt perpendiculaire à la trajectoire. La seconde queue est quant-à elle est formée de poussières. Celles-ci sont plus massives que le gaz et infléchissement moins leur trajectoire sous l’effet du vent Solaire. Voir une comète sous l’angle adéquat pour que ces queues nous apparaissent vraiment opposées l’une à l’autre est une situation assez rare.

Pour se rendre compte de son évolution, vous pouvez revenir sur les 3 images du jour que nous lui avons déjà consacré sur notre site les 30 août5 septembre et 26 octobre 2011.

 

La comète Garradd visible aux jumelles

Nous pouvons suivre la comète Garradd dans le ciel depuis des mois. Elle est même visible toute la nuit actuellement. Difficilement accessible à l’œil nu, elle se laisse apercevoir dans une paire de jumelles. Il s’agit d’une grosse comète qui pourrait produire un très beau spectacle. Mais elle restera lointaine. Au mieux, elle passera à 187 millions de km (1,25 fois la distance Terre-Soleil), le 5 mars 2012.

Depuis quelques semaines, son éclat varie assez peu car, à mesure qu’elle se rapproche de la Terre, elle s’éloigne du Soleil et son activité faiblit progressivement. Elle est actuellement à chercher du côté de la constellation du Dragon. Pour la localiser, consultez la carte page 71 du numéro de février de Ciel et Espace, actuellement en kiosques.

Partager cet article :