Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 13 Mar, 2011 dans Feux célestes

France : Un bolide illumine le ciel

(Source : l’Union)

WITRY-LÈS-REIMS (Marne). Vendredi soir,  une météorite a illuminé le ciel de Witry-lès-Reims. Deux personnes l’ont vue, mais il y a probablement eu de nombreux autres témoins dans la région.

LE phénomène n’a duré qu’une poignée de secondes, vendredi soir, mais il a eu le temps d’émerveiller ceux qui l’ont vu.

« Nous sortions d’un spectacle à l’Escal de Witry-lès-Reims », témoigne Jean-Hugues Cretin, Rémois de 60 ans. « Je regardais devant moi quand soudain, juste au-dessus de ma tête, j’ai vu une traînée lumineuse qui est passée entre le clocher de Witry-lès-Reims et une maison. La météorite commençait déjà à se dissocier car la traînée se divisait en deux à l’arrière. Celle-ci était d’une couleur magnifique, vert turquoise.

Haute altitude

Je pense que la lueur est passée au travers d’un nuage ou d’une couche de brume, ce qui a donné cette teinte remarquable, inhabituelle. Sa longueur apparente, à mes yeux, faisait soixante centimètres. »

Le bolide a été visible « pendant trois à cinq secondes ». « J’ai eu le temps de prévenir ma compagne qui discutait avec quelqu’un. Elle a vu la traînée en fin de chute. »

M. Cretin a eu le réflexe de regarder sa montre : « Il était 22 h 23. » La météorite filait du « sud-ouest vers le nord-est, en direction de l’Allemagne et de la mer du Nord ». « C’est difficile d’estimer sa localisation, mais elle devait se situer entre 75 et 30 km d’altitude. »

Témoin récidiviste

D’autres personnes l’ont probablement aperçue, et pas seulement à Witry-lès-Reims. S’agissant d’un phénomène situé à haute altitude, il a pu être observé sur une large superficie de territoire.

Il y a un an et demi, le 15 août 2009, Jean-Hugues Cretin avait déjà eu la chance d’assister à une superbe rentrée atmosphérique : une grosse « boule de feu » avait traversé le ciel du nord de la France, vers 22 heures, pendant une dizaine de secondes.

Il y avait eu des milliers de témoins. De couleur blanche, le bolide avait explosé dans une gerbe d’étincelles orange, quelque part au-dessus de la Manche.

Décidément, M. Cretin attire les météorites car il en avait trouvé une dans le jardin de ses parents, en 1965, alors qu’il vivait au Cameroun.
« Elle avait la taille d’une pomme. En la découvrant, j’avais d’ailleurs failli shooter dedans en me disant : « Qu’est-ce que cette pomme fait là ? » Les traces de l’impact dans la terre étaient toutes fraîches. Elle avait dû tomber la veille, pendant une tempête avec un gros orage. La pluie avait eu le temps de la refroidir. »

La météorite de vendredi soir s’est-elle désintégrée en vol ou a-t-elle touché terre ? « Si elle est tombée, ce doit être entre la France et l’Allemagne, peut-être dans la mer du Nord. »

Seuls des témoignages supplémentaires pourront affiner la trajectoire du bolide et préciser, par recoupements, son éventuel point de chute.

 

Partager cet article :