Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 30 Jan, 2012 dans Feux célestes

L’astéroïde Eros au plus près de la Terre

(Source : Ciel & Espace)

L'astéroïde Éros va passer à seulement 26,7 millions de kilomètres de la Terre. Crédit: NASA/ESA/C&E Photos

 

Dans la nuit du 31 janvier au 1er février 2012, l’astéroïde Éros, visité par la sonde NEAR en 2001, passe au plus près de la Terre depuis 37 ans. Il est visible par les astronomes amateurs, même équipés de petits télescopes.

 

Passage au plus proche avant 2056

L’astéroïde, immatriculé 433 Éros, traverse les constellations du Lion, du Sextant et de l’Hydre. À son périgée (le point le plus proche de la Terre), il se trouvera dans le Sextant, à 26,7 millions de kilomètres de notre planète.

Sa magnitude atteindra alors 8, voire 7 (plus la valeur de la magnitude d’un astre est petite, plus celui-ci est brillant ; les objets les plus faibles visibles à l’œil nu ont une magnitude 6). À vos télescopes : Éros ne repassera pas aussi près avant 2056!

Ci-dessous, l’orbite (en bleu) de 433 Éros au 1erfévrier. Si vous souhaitez l’observer, voici ses coordonnées célestes au 31 janvier 2012: Ascension droite, 10 heures 33 minutes 19.0 secondes;déclinaison: -4° 48′ 23″.

 

crédit: Nasa

 

NEAR s’est posée sur Éros en 2001

L’astéroïde Éros mesure 34 km de long. C’est un astéroïde de type S, composé de silicates et de fer. En février 2000, la sonde de la Nasa NEAR Shoemaker s’est satellisée autour de lui et a réalisé 160 000 clichés de la surface, dont les plus marquants sont visibles sur le site de la Nasa.

Cette photo, prise le 1er avril 2000, à une altitude de 209 km, révèle un cratère de 5,5 km de diamètre, qui domine l’une des faces d’Eros.

 

Crédit: Nasa

 

En février 2001, la sonde s’est posée à la surface de l’astéroïde. Les photos qu’elle a prises durant sa descente sont visibles sur cette vidéo :

 

 

La mission NEAR Shoemaker a notamment permis de déterminer qu’Éros est un astéroïde solide, d’un seul bloc, et non un agglomérat de plusieurs fragments maintenus ensemble par la gravité.

Partager cet article :