Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 3 Jan, 2013 dans Feux célestes

ISON : une comète plus brillante que la lune qui pourrait être visible à la lumière du jour

(Source : Atlantico)

Cette comète, la plus brillante jamais vue, sera visible de hémisphère nord en novembre 2013.

Pour le moment, elle n’est visible que grâce à des télescopes hyper-puissants Crédit DR

On l’appelle C/2012 S1, ou ISON et elle risque bien d’être l’une des stars de l’année 2013 en alimentant les prédictions apocalyptiques des adeptes de la fin du monde.

Pour le moment, elle n’est visible que grâce à des télescopes hyper-puissants mais elle le sera bientôt à l’oeil nu, et peut-être bien même à la lumière du jour…

Aujourd’hui, la comète se trouve non loin de Jupiter et poursuit sa route vers la Terre. ISON devrait frôler le soleil aux alentours de novembre 2013 et ainsi se dégazer à l’approche du corps chaud, l’astre étant composé essentiellement de glace.

Commentaire :
Les comètes ne sont pas des « boules de glace » inoffensives telles que nous le laisse croire le statu quo scientifique. Voir aussi cet article pour en savoir plus.

La comète devrait alors devenir visible à l’œil nu pour la première fois. Certains astronomes émettent également l’hypothèse que ISON, tellement brillante,  pourrait être visible en plein jour. Les habitants de l’hémisphère nord pourrait alors devoir s’équiper de lunette spéciale pour ne pas mettre leurs yeux en danger.

Voici ce qu’on pu voir les habitants d’Alaska quand la comète Hale-Bop est passée dans le ciel en 1997 :

On doit la découverte de ISON à deux astronomes, Vitali Nevski (Biélorusse) et Artyom Novichono (Russe). Les deux spécialistes ont trouvé l’astre grâce au télescope de l’observatoire Kislovodsk (Russie), alors qu’ils travaillaient sur un projet de surveillance des comètes et des astéroïdes.

Selon les scientifiques, l’orbite quasi parabolique d’ISON laisse penser qu’elle se soit échappée du nuage de Oort, un ensemble de comètes composé essentiellement d’objets glacés.

Commentaire :
Voir commentaire précédent.

Partager cet article :