Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 29 Août, 2011 dans Feux célestes

Comète Elenin : mythes et faits

(Source : Chic planète via Pas de secret entre nous)

Le mot-clé qui attire le plus les moteurs de recherche sur mon blogue est Elenin, champion toutes catégories et loin devant les autres mots-clés. C’est donc que ça vous intéresse beaucoup, chers lecteurs. Voici donc un nouvel article sur le sujet (vous pouvez aussi lire ceci), pour votre plus grande satisfaction.

Toutefois, je préfère vous aviser; si vous êtes en mal de sensations fortes, adepte de la peur cataclysmique ou amateur de complots machiavéliques, vous serez peut-être déçu.

 

Mythe numéro 1: Elenin est une naine brune

Selon les information officielles trouvées ici aujourd’hui, Elenin a été observée 2048 fois par des astronomes professionnels à travers le monde, entre le 10 décembre 2010 (date de sa découverte) et le 30 juin 2011 avec une grande précision. Aucun observatoire n’a révélé d’anomalie quant à la nature de C/2010 X1 (Elenin); il s’agit bien d’une comète.

Extrait:

Elements and Ephemeris for C/2010 X1 (Elenin)
Orbital Elements
The following orbital elements are taken from MPC 75516:
C/2010 X1 (Elenin)

From 2048 observations 2010 Dec. 10-2011 June 30, mean residual 0″.5.

Sur son site spaceorbs.org, Leonid Elenin lui-même a fait une simulation et a remplacé sa comète par une naine brune. Dans sa simulation, on voit clairement la modification dans l’orbite de Saturne qui aurait dû être enregistrée sous l’influence d’une telle masse depuis 3 ans déjà. Or, actuellement, toutes les planètes de notre système suivent une orbite normale. Voici la simulation en question. On aperçoit des changement vers 1:25.

Mais pour ceux qui ne croient pas que Leonid Elenin existe, et qui pensent que le site officiel du Minor Planet Center pourrait montrer des données manipulées, voici quelques explications plus concrètes.

Une naine brune est une étoile un peu plus massive et plus grande que Jupiter; elle est trop petite pour amorcer la fusion d’hydrogène et ainsi devenir une « vraie » étoile. Elle est habituellement relativement froide et n’émet qu’une faible lumière. Elle est invisible au téléscope optique à moins d’être située très près, soit à quelques années lumières. On doit utiliser un téléscope à infrarouges sensible pour la percevoir.

Mais même si la naine brune n’émet que très peu de lumière, ça demeure un corps qui la réfléchit bien ! La comète Elenin est actuellement située entre l’orbite de Mars et de la Terre. Alors si Elenin était une naine brune plus grande que Jupiter, on la verrait au même titre qu’on peut observer Jupiter…mais en beaucoup plus gros (parce que plus près). La naine brune réfléchirait la lumière du Soleil vers nos yeux, comme la lune et les planètes de notre système le font.

D’ailleurs, la nature même de Jupiter s’apparenterait avec celle d’une naine brune, en ce sens qu’elle est considérée comme étant une étoile avortée (trop petite). Et on peut la voir.

Voici une simulation de ce à quoi ressemblerait le ciel aujourd’hui si Elenin n’était pas une comète mais une naine brune.

 

Si Elenin était une naine brune, on pourrait actuellement l’apercevoir en plein jour et elle serait suffisamment brillante la nuit pour produire des ombres.

J’ai pris ces renseignements et cette image sur l’Astroblog de Ian Musgrave ( Hi Ian !). Vous y trouverez une démonstration à échelle humaine de ce qu’il avance.

 

Mythe numéro 2: La comète Elenin provoquera une éclipse solaire

La rumeur veut que lors de l’alignement du 27 septembre prochain, C/2010 X1 cachera entièrement notre Soleil puisque la comète sera située entre la Terre et le Soleil. Cette éclipse durerait 3 jours, pour répondre à certaines prophéties.

Ouais… celle-là ne sera pas trop difficile à démonter, considérant que la comète Elenin fait à peu près 4 km de diamètre, selon les estimations actuelles. Rappelez-vous ! Si c’était une boule géante, on la verrait déjà très bien, à l’oeil nu.

 

Mythe numéro 3: C/2010 X1 (Elenin) pourrait entrer en collision avec la Terre (ou Vénus)

Pour répondre, voici une analogie faite par Didier Jamet sur le site Ciel des hommes.

Si le Soleil était un pamplemousse;
– la Terre serait un grain de sable placé à 15 mètres de là.
– Jupiter, serait un grain de raisin situé à 75 mètres.
– À cette même échelle, Elenin, minuscule poussière, passerait à 3,40 mètres du grain de sable terrestre.
Et c’est quasiment la planète dont elle passera au plus près…

À son périgée (passage le plus près de la Terre), qui aura lieu le  17 octobre, la comète sera à 34 millions de km de nous, soit à peu près la même distance qui nous sépare de Vénus. Même pas de quoi nous décoiffer.

Pour ce qui est de passer à travers la queue de la comète, ça s’est déjà produit en 1910 avec la comète Halley (et peut-être bien d’autres fois avant qu’on puisse observer le phénomène). Rien de spécial n’est arrivé, si ce n’est qu’on raconte que des personnes se seraient suicidées pour éviter d’être tuées par les gaz mortels émis par la queue de Halley. Dommage pour eux.

De plus, on ne peut rien spéculer quand à la queue de la comète Elenin, pour la simple raison qu’elle ne s’est pas encore développée. Et c’est normal; elle le fera peut-être (rien n’est sûr) à l’approche du Soleil. La queue d’une comète n’est que la conséquence de l’évaporation ou la sublimation de la glace constituant le noyau, à proximité d’une source de chaleur – en l’occurence notre Soleil.

 

Mythe numéro 4: Les autorités cachent la vérité au sujet de la comète Elenin

On aurait même retrouvé deux scientifiques assassinés à ce propos. Le site wikistrike.over-blog.com annonce à grand coup de mystère que Brian Geoffrey Marsden et Allan Rex Sandage s’apprêtaient à révéler la véritable trajectoire et la taille réelle de la comète, ainsi que le scénario catastrophe qui s’y rattache. Ce lien circule (trop) abondamment sur le Web.

Dans cette pseudo-révélation de wikistrike, on peut lire que « les deux hommes sont morts d’une encéphalomyélite aiguë… Cette maladie fulgurante peut-être inoculée au moyen d’un aérosol, arme très souvent utilisé par la CIA. » Ça fait de l’effet ! Or, il s’avère qu’en fait, ces deux scientifiques âgés soient plutôt morts de cancer; du pancréas pour Sandage et de la moelle osseuse pour Marsden. Ces infos sont très facilement vérifiables avec un simple coup de google.

Mais pour ceux qui croient que même l’information aurait été manipulée sur les avis de décès, voici le point final à cette rumeur: le grand problème avec cette révélation choquante et sensationnelle, c’est que Marsden et Sandage sont décédés tous les deux en novembre 2010…et que la comète Elenin a été découverte le 10 décembre de la même année. À moins que les deux hommes aient été dotés de dons prémonitoires…

On peut ajouter qu’au moment de la découverte de C/2010 X1 (Elenin), la trajectoire initialement calculée n’était pas particulièrement inquiétante. Selon les calculs du 12 décembre 2010, soit deux jours après la découverte, la comète aurait dû passer à 5,1 UA du Soleil, le 1er avril. Les calculs actuels montrent que la périhélie aura lieu le 10 septembre à 0,482 UA.

Je vous laisse donc juger de la crédibilité de l’article de wikistrike.

 

Mythe numéro 5: La NASA manipule les données

Ceux qui se sont découvert une soudaine passion pour les comètes avec l’arrivée d’Elenin croient que le recalculage de trajectoire est une manipulation d’information. La vérité, c’est qu’une comète n’a pas une trajectoire très précise et elle peut être influencée par des obstacles rencontrés en cours de route, comme la ceinture d’astéroïdes, par exemple. De plus, une comète nouvellement découverte ne donne que peu d’informations sur sa trajectoire. On ne peut relier les points qu’avec du recul. C’est particulièrement vrai avec les comètes à longue période, comme C/2010 X1 (Elenin). Il est donc normal que les scientifiques ajustent et raffinent leurs calculs au fur et à mesure que la comète approche.

Et pour être précis, ça n’est pas la NASA qui s’occupe de calculer les orbites des comètes. C’est le Minor Planet Center qui en a la responsabilité. Le MPC reçoit une subvention de la NASA.

 

Mythe numéro 6: Leonid Elenin n’existe pas

Comme je ne l’ai jamais rencontré en personne, ça serait difficile pour moi de témoigner qu’il existe. Mais j’ai la foi ;-) . Je termine avec un lien vers un forum qui présente de nombreux faits intéressants et vérifiés concernant la comète Elenin. Mon lien pointe vers un commentaire au sujet de Leonid. De la bonne information dans cette mer de désinfo. Je tire d’ailleurs certains faits de ce site pour mon article.

 

Univers électrique

Il reste à évaluer la théorie de l’univers électrique. La comète Elenin est peut-être une boule chargée à bloc qui déstabilise le champs électromagnétique de la Terre, provoquant des mouvements de l’écorce terrestre (mon explication simpliste). Cette hypothèse a été soulevée dans mon autre article sur Elenin et restera à être développée. D’ailleurs, les prochains alignements devraient être éloquents face à cette théorie.

Partager cet article :