Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 4 Oct, 2011 dans Feux célestes

Ces comètes qui ébranlent le Soleil

(Source : Ciel et Espace)

Cette vue montre à gauche l'éruption qui s'est déclanchée après la chute sur le Soleil de la comète visible à droite. Crédit : ESA / SOHO

La chute d’une comète à la surface du Soleil le 1er octobre a été suivie d’une éruption solaire, dès lors se pose la question de savoir s’il existe un lien entre ces deux évènements.

Une comète éphémère

Découverte le 30 septembre simultanément par 4 astronomes amateurs, la comète SOHO-2143 n’a survécu qu’une journée après sa découverte. Elle s’est écrasée sur le Soleil le 1er octobre. Jusqu’ici l’histoire est presque banale, le satellite SOHO a déjà assisté à un tel spectacle de nombreuses fois.

Ce qui surprend, c’est que la chute du petit corps glacé a été immédiatement suivie d’une violente éruption à la surface du Soleil, comme le montrent les vidéos ci-dessous prises respectivement par les satellites SOHO et SDO.

Commentaire :
Plus rien ne surprend à partir du moment où nous remplaçons « petit corps glacé » par « petit corps électrique hautement chargé ». Les comètes ne sont pas des boules de glace poussiéreuse comme le prétend la science officielle

 

Le « hasard » se répète


Avant le 1er octobre si vous aviez demandé à un astronome s’il existait un lien entre ces deux évènements, il vous aurait ri au nez. Comment un petit corps glacé large de quelques kilomètres tout au plus, pourrait-il ébranler une boule de gaz de plus d’un million de kilomètre, 300 000 fois plus lourde que la Terre ?

Si SOHO-2143 était un cas isolé, le hasard aurait fourni une explication suffisante. Seulement, c’est la seconde comète cette année à produire un tel effet. La précédente collision a eu lieu le 11 mai 2011 comme le montre la vidéo ci-dessous :

 

On se souvient également de la spectaculaire double collision de 1998 :

Partager cet article :