Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 15 Mar, 2012 dans Découvertes

Le mystère des cratères hexagonaux et pentagonaux

(Source : Au nom de la Vérité)

La majorité des phénomènes astronomiques qu’il nous est possible d’observer nous révèlent un Univers tout en rondeur. La forme sphérique des astres, celle elliptique des orbites de certaines planètes, en passant par la spirale des galaxies, la danse de l’Univers, tournant sans cesse sur lui-même, ne semble jamais opter pour la ligne droite. Encore moins pour une trajectoire carrée ou triangulaire. La forme générale des planètes, des soleils, des astéroïdes, des comètes ainsi que de leur cratères d’impact sur les planètes : des cercles, des ellipses, des spirales, des ellipses, des cercles et encore des cercles.

Mais il existe un phénomène des plus particulier : les cratères d’impact causés par les astéroïdes ou les météorites.

Une simple exploration visuelle des nombreuses photographies existantes recueillies durant plusieurs années d’observation pose une énigme surprenante : des cratères hexagonaux et pentagonaux.

Regardons, premièrement, sur notre propre satellite, la Lune.

 

Les exemples comme ceux illustrés ci-haut sont très nombreux et certains sont encore plus époustouflants. Il suffit de faire une recherche rapide (sur Google images par exemple) ou de consulter n’importe quel livre traitant de la Lune et contenant des photographies détaillées pour littéralement y voir des hexagones et des pentagones un peu partout.

Ne perdons pas de vue que ces cratères mesurent des dizaines et même des centaines de kilomètres de diamètre !

Mais, bien entendu, ce phénomène ne se limite pas seulement à notre Lune. Voici quelques clichés d’imagerie astronomique, gracieuseté de la NASA, qui nous permet de comprendre que le phénomène s’étend à tout notre système solaire.

 

 

 

 

 

 

Ceci n’est qu’un bref aperçu de l’ampleur réelle du phénomène, mais la taille des ces cratères ainsi que leur forme indéniable nous forcent à effectuer une remise en question sérieuse de ce que nous prenons habituellement pour acquis.

Serait-ce des constructions artificielles ?

La cristallographie et la géométrie standard nous apprennent que la forme hexagonale est celle qui remplie l’espace à deux dimensions le plus économiquement possible. Comme les abeilles construisent leurs ruches avec des alvéoles hexagonales, serait-il possible que quelqu’un ait construit une structure semblable ?

Ou ne serait-ce qu’un phénomène naturel issu de la dynamique des fluides ?

Face à ce mystère, l’expérience suivante est intéressante  :

Certains chercheurs ont découvert, en faisant tourner un sceau contenant de l’eau à une très grande vitesse, qu’au centre il se forme une colonne d’air et qu’en son centre, la surface sèche, n’est pas circulaire comme nous aurions pu le croire. En effet, celle-ci évolue au fur et à mesure que la vitesse de rotation augmente, d’une forme ellipsoïdale à une forme triangulaire, à une forme carrée, pentagonale et finalement hexagonale. (Source : Nature.com, article intitulé « Geometric whirpools revealed »)

Les observations et résultats réalisés lors de cette expérience rejoignent les observations de phénomènes météorologiques d’intensité. Prenons pour exemples quelques-uns des récents ouragans :

"Oeil" hexagonal de Katrina (2004)

 

"Oeil" pentagonal d'Isabel (2003)

Ceci est très intéressant… Mais dans le cas de cratères laissés par un impact de météorites (supposons), de quel fluide parlons-nous ici ? De l’incontournable et controversé éther ? Alors où serait la rotation à vitesse extrême lors d’un tel impact ?

Quelqu’un saurait-il quelque chose que nous ne savons pas ?

Et pourquoi uniquement des hexagones et des pentagones ? Pas de triangles, pas de carrés ?…

Beaucoup de questions, beaucoup d’hypothèses possibles mais un fait indéniable et… astronomiquement énorme !

Ce qui est tout à fait remarquable de ce genre d’observations, c’est de ne pas en avoir entendu parler ni l’avoir remarqué auparavant. Pourtant, n’avons-nous pas tous vu des photos de la Lune depuis que nous sommes enfants?

Étrange…

Partager cet article :