Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 23 Juil, 2011 dans Découvertes

Hubble découvre une nouvelle lune à Pluton

(Source : MaxiSciences)

Des astronomes de la Nasa viennent de présenter la dernière découverte d’Hubble, une quatrième lune orbitant autour de Pluton identifiée alors qu’ils recherchaient plutôt des anneaux.

Provisoirement baptisée P4, la dernière découverte du télescope spatial Hubble est la quatrième lune de Puton. Mesurant seulement entre 13 et 24 kilomètres de diamètre, ce satellite rejoint Charon (une boule de glace de 1.050 km), Nix et Hydra (moins de 100 km), les trois lunes déjà connues des astronomes.
Une découverte intéressante alors qu’en 2006, l’Union astronomique internationale avait déclassé Pluton de son statut de neuvième planète du système solaire, la reléguant au rang de planète naine de la ceinture de Kepler (ou objet transneptunien). Mais ce changement reste contesté, notamment par les astronomes américains, indique 20minutes.fr.

Située à près de six milliards de kilomètres de la Terre, Pluton reste un corps glacé (-230 degrés Celsius de jour comme de nuit) de 2.320 kilomètres de diamètre perdu parmi les milliers d’étoiles de la constellation du Sagittaire. Mais avec la découverte de cette quatrième lune, « c’est un véritable petit système de nouveaux mondes de glace que [la sonde américaine] New Horizons approche lentement », explique Sciences et Avenir.

Une rencontre prévue avec la sonde New Horizons

Lancée en janvier 2006, cette sonde va progressivement entrer dans le système de Pluton à l’été 2015, après près de dix ans de voyage. La rencontre entre New Horizons et Pluton se déroulera « à l’ancienne », c’est à dire que la sonde ne se placera pas en orbite autour de la planète mais traversera à grande vitesse le système planétaire sans s’arrêter, en filmant de loin Pluton, Charon, Nix, Hydra et P4.

Ce faisant, elle pourra s’éloigner à une grande distance dans le système solaire et aura peut-être l’occasion de croiser d’autres petites planètes de glace. A l’heure actuelle (juillet 2011), New Horizons se trouve à près de trois milliards de kilomètres de la Terre et à 1,75 milliard de kilomètres de Pluton.

Commentaire :
Les découvertes de nouvelles lunes aux planètes de notre système solaire est un phénomène de plus en plus courant depuis les dernières années. Simple perfectionnement de la technologie? Ou y aurait-il une autre réalité derrière toutes ces découvertes récentes? Victor Clube et Bill Napier, dans leur livre Hiver Cosmique, nous résument la situation actuelle du système solaire ainsi :

En outre, le soleil vient tout juste de traverser le plan galactique, où les forces de marée agissant sur le nuage de comètes sont maximales ; l’intensité du flux cométaire passe donc en ce moment par les valeurs fortes de son cycle galactique.

En somme, beaucoup plus de débris qu’à d’autres périodes. Ce qui laisse penser que toutes ces nouvelles lunes découvertes sont peut-être simplement des débris qui deviennent prisonniers du champ gravitationnel d’une planète. À juger par le nombre sans cesse croissant d’observation de météorites, cette hypothèse est hautement plausible.

Partager cet article :