Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 18 Avr, 2013 dans Découvertes

Des exoplanètes à la pelle

(Source : La Presse – Merci à Clara)

Commentaire :
Inexorablement lentement, mais sûrement, vers la divulgation que « nous ne sommes pas seuls »… Infantilisant, si on veut mon avis. Si on ne le veut pas, ça demeure infantilisant 😛

Impression artistique de Kepler-62f Photo : NASA

Deux exoplanètes, les plus similaires à la Terre jamais observées à ce jour, ont été détectées à l’aide du télescope spatial américain Kepler.

Impression artistique de Kepler-62e Photo : NASA

L’astrophysien Justin Crepp et ses collègues de l’Université Notre-Dame pensent même qu’une forme de vie pourrait potentiellement y exister.

Rappelons que les exoplanètes sont des planètes qui se trouvent hors de notre propre système solaire. Un peu plus de 800 ont été découvertes à ce jour. Kepler a jusqu’à présent détecté et confirmé la découverte de plus de 60 de ces astres.

À partir de ce qu’on peut observer, à savoir leur rayon et la durée de leur orbite autour de leur étoile, ces deux exoplanètes sont les objets les plus similaires à la Terre jamais trouvés.
— Justin Crepp, Université Notre-Dame

Ces planètes ont été baptisées Kepler-62e et Kepler-62f. Elles font partie d’un système stellaire de cinq planètes au total avec un rayon de 1,41 et 1,61 fois celui de la Terre respectivement.

Elles se trouvent également à une distance habitable de leur étoile, Kepler-62, où la température n’est ni trop chaude ni trop froide pour permettre à l’eau d’exister à l’état liquide, précisent ces astronomes.

Les planètes d’une taille comparable à la Terre découvertes à ce jour : Kepler-22b, Kepler-69c, Kepler-62e, Kepler-62f, et la Terre. À l’exception de la Terre, ces illustrations sont des représentations artistiques.

Ces deux exoplanètes sont les plus éloignées de l’étoile parmi les cinq planètes du système et reçoivent un rayonnement similaire à celui de Vénus et de Mars par le Soleil.

Leur taille laisse à penser qu’elles sont soit rocheuses comme la Terre, soit formées de glace d’eau.

D’autres travaux ont montré que des planètes d’un rayon inférieur à 1,6 fois celui de la Terre ont une densité compatible avec une composition rocheuse.

Les chercheurs ont détecté ces exoplanètes en mesurant la diminution d’intensité lumineuse de l’étoile quand des planètes passent devant.

En fait, ils ont détecté une ombre sur l’étoile Kepler-62 il y a environ un an, et ont suivi plusieurs mois de mesures détaillées pour confirmer l’observation.

 

Impression artistique de Kepler-22b Photo : NASA

À la fin 2011, la NASA avait confirmé la découverte de la première exoplanète dans la zone habitable d’un système stellaire baptisée Kepler 22b, en orbite autour d’une étoile (Kepler 22) située à environ 600 années-lumière (une année-lumière correspond à 9460 milliards de kilomètres). Sa grande dimension, un rayon 2,4 fois celui de la Terre, ne permet cependant pas aux scientifiques d’établir sa composition.

En février de cette année, la NASA a annoncé la découverte de la planète Kepler-37b d’un diamètre d’environ 3900 km, un peu plus grand que celui de la Lune.

Commentaire :
C’est pourtant simple et empreint de gros bon sens :

Partager cet article :