Vous appréciez ce site?
Faites-le-moi savoir!
Rubriques

Publié le 14 Sep, 2011 dans Découvertes

Cinquante nouvelles exoplanètes découvertes

(Source : Libération)

Une équipe internationale d'astronomes a annoncé la découverte de plus de 50 nouvelles exoplanètes en orbite autour de proches étoiles, dont une "super-Terre" située dans une zone "habitable", c'est-à-dire où l'eau peut être sous forme liquide. ( © AFP photo AFP)

 

PARIS (AFP) – Une équipe internationale d’astronomes a annoncé la découverte de plus de 50 nouvelles exoplanètes en orbite autour de proches étoiles, dont une « super-Terre » située dans une zone « habitable », c’est-à-dire où l’eau peut être sous forme liquide.

Commentaire :
« Exactement comme sur Mars » n’ont-ils pas osé continuer de dire.

C’est la plus grosse moisson d’exoplanètes annoncée en une seule fois, a dit mardi dans un communiqué l’Observatoire austral européen (ESO).

Michel Mayor (Université de Genève), co-découvreur de la première planète extrasolaire en 1995, a dirigé l’équipe ayant détecté la nouvelle série de planètes grâce à l’instrument Harps, performant « chasseur » d’exoplanètes de l’Eso installé au Chili.

Les résultats ont été présentés lundi lors de la conférence sur les systèmes solaires extrêmes qui a lieu dans le Wyoming aux Etats-Unis.

Depuis 2003, le spectrographe Harps ausculte le ciel austral en quête de planète gravitant autour d’autres étoiles que le Soleil. Sa dernière moisson d’une cinquantaine d’exoplanètes inclut 16 « super-Terre », c’est-à-dire des planètes ayant une masse comprise entre une et dix fois celle de notre planète.

L’une de ces super-Terre se situe à l’intérieur de la zone habitable de son étoile, celle où l’eau pourrait être présente sous une forme liquide. Elle pourrait donc être propice à l’apparition de la vie et à son évolution.

De plus, les chercheurs ont établi que plus de 40% des étoiles similaires au Soleil possèdent au moins une planète plus légère que Saturne (avec une masse comprise entre 3 et 100 fois celle de la Terre), précise le Centre national français de la recherche scientifique (CNRS) dans un communiqué.

« La moisson de découvertes grâce à Harps dépasse toutes les attentes », relève Michel Mayor, jugeant que leur « rythme s’accélère ». Avec les derniers résultats annoncés, cet instrument a déjà permis de détecter 150 exoplanètes, dont deux super-Terre potentiellement habitables : Gliese 581d en 2007 et HD 85512b dernièrement.

L’exoplanète, environ 3,6 fois plus massive que la Terre, est située à 36 années-lumière (1 AL= 9.460 milliards de km). « Avoir détecté HD 85512b démontre la possibilité de découvrir d’autres super-Terre dans la zone d’habitabilité d’étoiles similaires au Soleil », déclare M. Mayor dans un communiqué.

« Au cours des dix à vingt prochaines années, nous devrions avoir la première liste de planètes potentiellement habitables » autour d’étoiles dans le voisinage du Soleil, conclut-il, estimant qu’établir une telle liste est indispensable avant de tenter de détecter des signatures de la vie dans l’atmosphère d’exoplanètes.

Depuis 1995, plus de 670 exoplanètes ont été détectées par différentes équipes d’astronomes.

Partager cet article :